01 85 53 07 54

Objet de votre demande

Informations personnelles

01 85 53 07 54
Lundi au Vendredi
9H30 – 19H
31 Square de la Brèche
92000 Nanterre
VOUS SOUHAITEZ ÊTRE RAPPELÉ

Discutons de votre situation lors d’une consultation téléphonique confidentielle.
Vous appréciez, partagez !
DroitFil phone01 85 53 07 54
adresseRue de suisse 27
1060 Bruxelles

Fédération Nationale des Centres de Médiation: Entretien avec Claude DUVERNOV

09/03/2018 10:34
Féderation nationale

Président de la Fédération Nationale des Centres de Médiation depuis le 1 er Janvier 2015 (Président de MEDIATION EN SEINE° le 26 Juin 2015






JDB:
Quelle est le genèse de la FNCM?

CD
La FNCM ne regroupe que des centres de médiation. Son conseii d'administrationest donc cornposé de représentants de centres. Elle est le seul organisme fonctionnant sur ce modèle puisque les médiateurs individuels sont quant à eux réunis au sein d'autres struçtures (ANM par exemple).
La FNCM a été créée à f initiative de la Conférence des Bâtonniers sous la Présidence de Nichel BENICHOU il y a une quinzaine d'années. Son siège est d'ailleurs toujours 12 Place Dauphine à Paris. Pour cette raison historique, 80 % des centres adhérents à. la FNCM sont des centres d'avocats.
La profession d'avocat a, eu un rôle très précurseur en la mtièle : à I'époque, de nombreux barreaux... avaient céé des centres, et la Conférence a mis en place la FNCM pour les réunir et coordonner leur action.. Pourtant, et contre toute attente, l'idée n'a pas connu un développement aussi important que ce que l'on aurait pu penser. La médiation n'a pas réussi à trouver sa place chez les avocats. Que ce soit aux yeux du public qu'à ceux des magistrats, la profession d'ailleurs passe pour largement opposée à la médiation
En comparaisons. depuis 3 ou 4 ans, les notaires et les huissiers ont créé des organismes dédiés à la médiation et se présentent comme novateurs et très en pointe ! Reconnaissons toutefois que ces nouveaux arrivés sur ce marché communiquent plus et mieux que nous ne le faisons sur ce sujet comme sur bien d' autres malheureusement.
JDB :
Quelles actions entendez-vous mettre en oeuvre durant votre présidence?

CD
L'un des axes de ma présidence sera d'ouvrir d'avantage la FNCM à des centres non avocats. Nous avons d'ailleurs récemment reçu l'adhésion de l'IEAM, un important centre parisien.
Mais.. dans le même temps. je souhaite également réactiver les liens ente: la FNCN et la Conférence des Bâtonniers. En effet, Indépendance. le secret et la confidentialité qui sont propres aux avocats sont des notions communes aux médiateurs et qui figurent au code national de déontologie des médiation à l'origine duquel se trouve Ia FNCM. I a profession d'avocat a clonc une piace na-tureL1e en matière cle nédiation.
1,.a proiess ion dor t rester la colonr-'. e r,'el'tébrale de ia FNCM. Nous :rr,,rns échangé ar,ec le Président Marc BOLLET sur des axes permettant de rapprocher la FNCM de la Conférence, Une première idée qui est apparue est que les conférences régionales pourraient inviter la FNCM pour échanger sur la médiation et son développement. Nous pouvons également proposer des formations aux Ordres.
JDBC:
Que fout-il faire pour que les cuoco,ts pîenlen,t une place plus ùnportcrnte en tno:tière d.e médio,tion?

CD:
Le problème n'est pas, n'est plus, de former des médiateurs. Ils sont déjà très nombreux dans nos rangs et il y a encore aujourd'hui plus de médiateurs que de médiations !
L'objectif est désormais de sensibiliser, de former les confrères aux modes amiables de règlement et, en particulier à bien prescrire de la médiation et à y accompagner leurs clients de telle façon à ce que le processus se déroule de la meilleure manière qui soit.
Personnellement, j'ai mis en place un module de formation de 4 heures pour sensibiliser les avocats à la prescription et au suivi de la médiation, et leur donner envie de s'y iancer, d'aller plus loin.
Plusieurs centres membres de la FNCM sont d'ailleurs en mesure de proposer des formations bien plus développées.
En effet, les avocats dans leur majorité se méfient de la médiation qu'ils voient corrrme contraire aux intérêts de leurs clients, voire tês prosaïquement à leur propres intérêts. Ils ont peur de la proposer, pensent qu'ils seront en diftufré ou inutiles aux côtés de bur ctiem pendant son déroulement et- pÉrrtant, craignent de ne pas partenrr à facturer cette prestation de preeturisateur et d'accompagnant^ De même pour ce qui est de la procédure participative qui devrait se développer. Elle est, comme la rruédiation dans notre droit posirif er il entre donc dans I'obligation de conseil des avocats de savoir les préconiser à bon escient à leurs clients.
JDB:
Enq eansistecetteopproche? QueI est le rôIe des auocla:ts en tné tion?
CD:

Elle porte sur la préconisation et la position de I'avocat pendant la médiation.
Au début, le processus ne diffère guère de la préparation d'une négociation, technique à laquelle tous les avocats ne sont pas nécessairement formés.
Il faut d'abord déterminer avec le client ce que sont ses intérêts bien compris, ses objectifs majeurs, savoir jusqu'où il peut aller, définir le périmètre de ses intérêts vitaux et de ses intérêts accessoires.
On ne peut pas pour autant prescrire de la médiation à tout prix, tous les dossiers ne s'y prêtent pas. Cela effie dans [a phase de c.tiagiio:r:e prÉalable que fera 1'avocai.
On rrsurer:l a\ec le crrenL ics crmghuences d'un plocùs. inêrne gsgé. en Terntes de temps, de i:oût et de tous les iilpacrs accessotres d'un atliorrternenr judicraire. mêrne sur un clossiel oùr escorripter un ré- "ultat tàr'orabLe semble i.rgtg r;e.
II faut savot que le r'ôle de r'avocirt en médiation est très impoltai-ri, notamment pour le médiateur. Un avocat présent et ayant la bonne posture, c'est-à-clrre ay ant prépaÉ i a médiation avec son ciient, consrirue un parteualre sur lequei ie médiateur va s'apDuyet.
il existe par aiileuls des règies qui sont propres à ia tnédiarron, même s'il s'agit d'uri processus oe iiberte . s'écouter mutuellement. même si ce n'est pas toujours facile, exprimer tles avis, rechcrcher des opl,ons. pirase dans laauelie les avocars peuvent être extrêrnemeni uriles et créatits.
Il faut savoil que, même s'i.l est avocat,le médiateur est neutre. II rre peut donc pas vraiment artirer' I'attention des palties, qu"eiles soierrt ou non assis'Lées d'avocat, sur te.i oil rel problenre jurrdique que poumail. soulever le litige qui les oppose. Son seul objectif est d'aidel ses interlocuteurs à trouver un accord qui recueilie leur assentiment et leur donne sati-sfaction.
JDB:
Cornrnentuoyez-uousle de la médiation au regard des r trnesquiseprofilent
CD :

La professrou doit se saisir enf,n des nrodes arniabies de règlement des conflits ca.r. en ce moment, d'autres lrrofessioiis, bien que très récemrlent ar'rivées sur ce marché, nous tarlient litLéralement des croupières sur ces ttrématiques.
i-es avocats doivent redevenir mo- Leurs sul'ce sujet. Il y va de I'intérêt de nos cirents et cela relève du devoir de conseil.
De ce point de vue, je me réjouis de ia créatiol d'AVOMEDIATION, associaaiou ci'avocats praticiens en médiation, dont j'ai récemment rencontré la Présidente. Christel V/ILBOIS LAUZERAL, avec l'oblectif de créer une synergie entre nos deux structures.
N'oublions pas enfin qu'un accord < medié ) pourra padaitement se formaiisel par le biais d'un acte d'avocat qui est un instrument de valolisariou ue la profession.
Notre plofession a su s'adapter au monde qui bouge, continuons ! Nous avons de beaux projets à réaiiser, avançor.rs, concrétisons les !

Retour
Droit de la famille
Droit de la famille
Droit pénal
Droit pénal
Droit commercial
Droit commercial
Modes amiables
Modes amiables
Cabinet DROITFIL| Avocats au Barreau de Nanterre
Accueil et informations au 01 85 53 07 54